Comment évaluer sa richesse ?

Classé dans : Finances Personnelles | 4

icône gnucashVous avez du comprendre que ce blog traite de l’enrichissement d’un couple de salariés moyens, et pourtant je n’ai pas encore abordé le thème de notre processus d’enrichissement.

Je pense que le processus d’enrichissement nécessite de prendre certaines mesures et de suivre une certaine discipline. J’estime que ces mesures et cette discipline peuvent être adoptées par tout foyer d’employé(s) moyen(s) désirant s’enrichir sans trop d’effort.

Dans ce billet, je vais donc vous décrire le point de départ de notre processus d’enrichissement. Si je devais choisir la raison principale qui nous permet de nous enrichir, je répondrais ceci :

« Nous savons évaluer notre patrimoine»

Comme je suis de formation scientifique, j’aime ce paradigme : pour connaître un phénomène il faut savoir le mesurer. Si je sais quantifier, je commence à comprendre. Si je comprends, alors je peux envisager de contrôler.

 

Lire la suite­­

Billets Similaires

La stratégie d’investissement sur mon PEA

Classé dans : PEA | 2

logo pea

Mon PEA constitue une part importante de notre patrimoine.

Au moment où j’écris ces lignes, sa valeur liquidative brute est de 106 756 €, soit environ 14,2 % de notre patrimoine total, et 29,8 % de nos actifs financiers.

Je profite de ce billet pour exposer ma stratégie d’investissement sur ce support. Elle est basée sur quelques règles simples de fonctionnement que j’ai arrêtées au fil du temps depuis son ouverture en novembre 2001.


 

Règle N°1

L’objectif terminal de ce placement est de nous fournir un complément de retraite net d’impôt basé sur les dividendes d’actions à rendement élevé.

J’espère à terme, c’est-à-dire dans une quinzaine d’années, pouvoir générer 10 000 de dividendes par an. L’estimation est basée sur une valeur liquidative escomptée à terme de 200 000 € et un rendement de 5 %.

J’ai écarté d’emblée la sortie en rente viagère, également possible sur ce vecteur. Je ne veux pas spolier notre petit héritier.

  Lire la suite­­

Billets Similaires

L’achat de notre première résidence principale, 17 ans déjà…

Classé dans : Immobilier | 0

photo de notre première résidence principaleJ’ai exposé dans l’article précédent la phase d’épargne en Angleterre qui préparait l’achat de notre première Résidence Principale.

Ce premier achat  a été rondement mené car nous savions exactement ce que nous cherchions.

Nous sommes rentrés en France à la fin de l’hiver 1998. Nous avons posé nos meubles chez nous en septembre de la même année.

Sur la commune visée, à moins de 10 minutes de notre lieu de travail, nous savions pouvoir trouver le type de bien qui nous intéressait.

 

A vendre : appartement duplex de 98 m2, prix 110 k€

Il nous a fallu à peine une dizaine de visites pour trouver notre bonheur : un appartement de 98 m2 loi Carrez, en duplex (2 chambres au 1er niveau, 2 autres à l’étage), avec une terrasse de 40 m2 orientée plein sud, et surtout une entrée privative par un escalier extérieur.

Lire la suite­­

Billets Similaires

Notre première résidence principale : la phase d’épargne

Classé dans : Immobilier | 0

 

résidence principale CliftonsuspensionbridgeNous avons acquis notre première Résidence Principale en 1998. C’était au siècle dernier, on comptait encore en Francs.

…« Je vous parle d’un temps

Que les moins de 20 ans

Ne peuvent pas connaître… »

L’achat a été financé principalement par l’épargne que nous avons accumulée en 2 ans de séjour au Royaume Uni.

J’ai en effet travaillé presque deux ans à la fin des années 90 dans une université d’une grande ville du Sud-Ouest de l’Angleterre, je vous laisse deviner laquelle (voir photo ci-contre).

C’était à la fin de mes études, j’avais envie de changer d’air. Comme l’occasion s’est présentée, je n’ai pas hésité une seconde.


Vous avez dit paradis fiscal ? yes, indeed.

L’originalité était que j’étais rémunéré par la communauté européenne sur un CDD initialement prévu pour 18 mois, et qui a finalement duré presque 2 ans. Cette particularité m’a permis d’échapper (légalement !) à l’Inland Revenue en bénéficiant du statut de non-résident : « non-domiciled » ou « non-dom », comme ils disent là-bas.

Lire la suite­­

Billets Similaires

Pourquoi je garde mes actions ALSTOM

Classé dans : PEA | 0

logo alstom

Ma stratégie globale sur mon PEA est d’ordinaire plutôt prudente. J’ai depuis une douzaine d’années une stratégie d’investisseur Buy and Hold sur des actions de rendement, une stratégie plutôt revenue à la mode ces derniers temps.

J’achète donc généralement des titres à forts rendements sur le SBF 120, si possible à rendements croissants, mais la ce n’est pas forcément facile de faire le bon choix, c’est toute la difficulté de cette stratégie. Je travaille ensuite ces lignes afin d’abaisser autant que possible leur prix de revient unitaire (PRU).

 

Un pari sur l’action ALSTOM

Je m’autorise cependant parfois quelques écarts à cette stratégie, c’est mon côté obscur. Si vous avez lu le premier billet sur mon PEA, vous avez peut-être remarqué que je possédais une ligne d’actions ALSTOM (ALO.PA).

Lire la suite­­

Billets Similaires

Assurance Vie – épisode 1

Classé dans : Assurance Vie | 1

assurance vie logo

Ma femme et moi avons souscrit 3 contrats d’assurance vie.

Le premier est un contrat multisupport « Nuances Plus » souscrit auprès de la Caisse d’Epargne le 11/05/2007. Sa valeur au 31/12/2014 est d’environ 98 k€. Celui-ci est souscrit en co-adhésion.


Nous avons souscrit 2 autres contrats à la GMF en 2002 :

  • Un premier, intitulé « Compte Libre Croissance » souscrit par ma femme le 15/09/2002. C’est un contrat monosupport en euros dont la valeur fin 2014 est de 9 k€. A noter que ce contrat est fermé à la souscription.
  • Un second, intitulé « Multéo » souscrit à mon nom à la même date. Celui-ci est un contrat multisupport dont la valeur fin 2014 était de 13,3 k€.

Nos encours cumulés en assurance vie fin 2014 étaient donc de 120 k€, représentant environ 36 % de nos actifs financiers comme je l’avais signalé ici.

Un point important est que nos 2 contrats souscrits à la GMF ont atteint la maturité fiscale de 8 ans. Le contrat Nuances Plus l’aura atteint en mai 2015. Ceci nous permet d’envisager une redistribution d’une partie de notre épargne en assurance vie courant 2015.

Pour ce premier billet sur l’assurance vie je vais me focaliser sur mon contrat «Multéo».

Lire la suite­­

Billets Similaires

Notre taux d’indépendance financière

Classé dans : Finances Personnelles, Immobilier | 0

nos-finances-personnelles-taux-dindependance-financiere

Cette période des voeux est propice aux bonnes résolutions mais aussi aux bilans en tous genres.

Parmi les bilans que j’ai l’habitude de faire, j’examine l’évolution dans le temps de nos revenus et de nos dépenses.

A partir de nos revenus et de nos dépenses, j’évalue ce que j’appelle notre taux d’indépendance financière. Le taux d’indépendance financière, qu’est ce que c’est ?

Si vous faites une recherche dans votre moteur préféré, vous allez tomber sur des définitions de comptabilité générale appliquée à l’entreprise, du genre «endettement sur fonds propres», ou équivalent…Il ne s’agit pas de ça ici.

Non, ici il s’agit d’une définition qui m’est propre (peut-être pas d’ailleurs?) pour évaluer l’indépendance financière dans le cadre des finances personnelles d’une famille. Vous allez voir, c’est d’une simplicité désarmante.

Lire la suite­­

Billets Similaires

Mon PEA : pourquoi il faut investir régulièrement

Classé dans : PEA | 4

façade de la bourse de paris

J’ai ouvert mon PEA le 16 novembre 2001. Il a donc atteint sa maturité fiscale depuis longtemps, il fait presque partie de la famille.

Mon idée est de profiter de cette enveloppe de défiscalisation pour en tirer, le moment venu, un revenu passif grâce à des actions à rendement élevé.

En attendant, je continue à l’alimenter et à le gérer pour maximiser sa valeur.

L’historique de mon PEA est très intéressant car il a traversé plusieurs crises financières : c’est presque un cas d’école.

 

 

 

Les bienfaits de l’investissement régulier

Je suis très loin d’être un spécialiste en bourse, mais j’ai traversé pas mal de tempêtes avec mon PEA, voyez plutôt :

historique-valorisation-PEA

En bleu, j’ai tracé la valeur liquidative (chaque trimestre) et en rouge le cumul des apports depuis l’ouverture. Quand la courbe bleue est au-dessus de la rouge, j’étais en plus-value, dans le cas contraire, j’étais en moins-value.

Lire la suite­­

Billets Similaires