Suivi PEA août 2015 – le lundi noir

Classé dans : PEA | 2

le black tuesday du krach de 1929

Ce mois boursier hors norme a été marqué par la désormais fameuse séance du lundi 24 août 2015 (le « lundi noir ») au cours de laquelle, en réaction entre autres aux tribulations des marchés chinois, l’indice phare de la bourse de Paris a reculé de plus de 8 % en séance avant de terminer en baisse de 5,35 %.

Pied de nez de l’histoire qui remplace un mardi funeste d’octobre (voir ci-contre) par un lundi annonciateur d’un krach de plus grande ampleur à venir ? Bien malin qui le sait.

En attendant, en seulement 2 séances de fort rebond le lendemain 25/08 et le surlendemain 27/08, l’indice CAC 40 est revenu à son niveau précédent. « Back to square one » comme on dit outre-Manche.

 

Malgré toutes ces turbulences, n’oublions pas l’objectif de mon PEA : dégager à terme un revenu brut de 10 000 € basé sur les dividendes d’actions à rendement élevé.

Si aucun dividende n’est à signaler ce mois-ci, le cumul de dividendes anticipé sur un an glissant augmente cependant à 5 652 €. L’objectif intermédiaire de 5 000 € perçus sur cette année civile sera atteint sauf accident ; je suis donc plus qu’à mi-chemin de l’objectif terminal.

Le rendement sur dividendes 1 an glissant dépasse largement les 5 %, à 5,31 % pour être précis, signe du repli marqué du portefeuille.

 

En ces temps plus qu’agités, un seul mouvement à signaler ce mois-ci : j’ai profité de l’orage pour renforcer ma ligne Rallye au cours de 22,06 €.

Je continue à ré-orienter mon PEA vers les secteurs défensifs : « Consommation de base » et « Utilities ». L’industrie pétrolière, et plus généralement les matières premières ne m’inspirent pas confiance.

Au 31/08/2015 après bourse, la valeur liquidative de mon PEA est de 107 358,70 , en retrait de 7 961,07 € par rapport à fin juillet en dépit d’un apport de liquidités de 3 150 € ce mois.

La valeur de la part est de 155,89  (100 € à l’origine le 16/11/2001), en chute de 9,38 % par rapport à fin juillet, à comparer sur la même période à un repli de 4,72 % du CAC 40 GR, indice dividendes bruts réinvestis.

 La performance de la part depuis l’origine de + 55,89 % repasse nettement sous celle de l’indice de référence qui émarge à + 63,53 %.

Dans le même temps, l’indice CAC 40 nu fait quasiment du surplace en presque 14 ans (+ 1,43 %), toujours une démonstration éclatante de l’importance des dividendes pour l’investisseur « buy & hold ».

Quel mois d’août quand même !

 

Situation de mon PEA au 31/08/2015

La situation est arrêtée sur la base des valeurs de clôture de la séance du lundi 31/08/2015 :

Portefeuille PEA août 2015
suivi réalisé avec l’application odsPEA

 

et le calendrier des dividendes associé, toujours très déséquilibré sur le mois de mai :

PEA calendrier des dividendes août 2015
suivi réalisé avec l’application odsPEA

 

La rente mensuelle du PEA approche doucement les 500 €. Elle représente plus de la moitié de nos revenus alternatifs.

 

La répartition sectorielle des dividendes reflète une forte dépendance aux « Services Financiers » et aux « Utilities » (« Services aux collectivités ») :

PEA répartition sectorielle des dividendes août 2015
graphique réalisé avec l’application odsPEA

 

La sécurisation des dividendes est assurée par une prédominance des grandes capitalisations (comprises entre 10 et 100 milliards d’€) et des moyennes capitalisations (comprises entre 2 et 10 milliards d’€) :

PEA répartition par capitalisations boursières août 2015
graphique réalisé avec l’application odsPEA

 

La valeur de la part PEA subit un fort repli de plus de 9 % par rapport à fin juillet et repasse sous celle de l’indice de référence :

PEA valeur de la part août 2015
graphique réalisé avec l’application odsPEA

 

En résumé :

Valeur liquidative : 107 358,70  (dont 840,96 de liquidités)

Apports cumulés depuis l’origine : 74 488,26

Performance brute sur flux de capitaux depuis l’origine : +32 870,44 € (soit +44,13%)

Valeur de la part PEA (100 € à l’origine le 16/11/2001) : 155,89 €

Cumul des dividendes et avoirs fiscaux perçus depuis l’origine : 24 655,87 €

– Rendement brut sur dividendes 1 an glissant : 5,31 %

Le ratio de dividendes global est à 0,48, indiquant un portefeuille en plus-value latente à forte tendance de rendement sur dividendes.

Taux de rentabilité interne (T.R.I.) : +5,64 %

Le T.R.I. repasse sous l’objectif symbolique de long terme qui est de 6 %.

 

Lundi noir avant le krach ?

Pour faire suite à mon précédent post sur la volatilité de l’indice CAC 40 et sa relation avec les krachs boursiers, j’ai mis à jour les toutes dernières données de volatilité journalière et voici ce qu’on obtient en zoomant sur l’année 2015 :

volatilité élevée de l'indice CAC 40 le lundi noir (24/08/2015)

La séance du maintenant célèbre lundi noir (24/08) et sa volatilité de 1,75 % apparaît bien comme la plus volatile depuis le début de l’année, aucun doute sur ce point. C’est en fait la volatilité la plus forte relevée depuis le mini-krach de l’été 2011.

Autre point intéressant à noter : la séance de fort rebond du lendemain mardi 25/08 a été marquée par une volatilité certes élevée, légèrement inférieure à 1 %, mais pas hors norme. Le surlendemain 27/08, le second rebond a été caractérisé par une volatilité normale de 0,52 % à peine supérieure à la moyenne historique de 0,41 %.

Au final, sur cette folle semaine du 24 au 28 août, l’indice de la bourse de Paris, après avoir visité les 4 200 points, est vite remonté à son niveau de départ autour de 4 600 points.

 

cours du baril de WTI sur le Nymex

 

Fin de la partie de montagnes russes ? Pas si sûr, car dans le même temps d’autres signes de volatilité hors norme sont apparus sur les cours des matières premières, et en particulier du pétrole.

Les cours du pétrole ont en effet rebondi de plus de 8 % le lundi 31 août sur le Nymex, le baril de WTI revenant à environ 49 USD, voir graphique ci-contre.

Ceci ponctue un rebond de plus de 27 % du cours du brut en 3 séances de bourse : c’est un record depuis la première guerre du golfe. Si ce n’est pas le signe d’un marché qui était massivement vendu à découvert, je n’y comprends rien.

 

En tous cas, bien malin qui peut deviner où va le cours du brut. Personnellement, je penchais pour un retour assez rapide vers les 70/80 USD le baril, d’où la piécette que j’avais placée sur Total en avril.

Pour l’instant, je ne bouge plus sur cette affaire et me contente d’encaisser les dividendes tant qu’ils existent… Si Total ne résiste pas à un cours du brut dans les choux pendant plusieurs mois, qui résistera ?

 

Dividendes perçus en août 2015

Aucun dividende à signaler sur le PEA ce mois-ci.

 

Opérations courantes en août 2015

  • Un apport numéraire de 3 150 € est à signaler ce mois-ci.

    Le renforcement de la ligne Rallye, cf. ci-dessous, a été financé par du cash. Ceci marque donc le retour de mes versements de liquidités après 2 mois d’abstinence. J’ai considéré que le risque systémique en zone euro était désormais moindre puisque le dossier grec est en passe de régularisation, tout au moins en apparence. Le cumul d’apport en liquide depuis le début de l’année est de 6 750 €.

     

  • Renforcement de Rallye (RAL) :

    En période de krach, pourquoi ne pas s’offrir un rallye boursier ?

    La ligne Rallye en moins-value latente a été renforcée de 120 titres au cours de 22,06 € le 24/08/2015, ce qui ramène mon PRU à 28,27 €, encore loin du cours actuel installé maintenant sous les 22 €.

 

Monsieur le marché a décidé de châtier le holding de M. Naouri. Les actions Rallye et Casino sont shortées à tours de bras par certains hedge funds depuis mi-août : B&G Master Fund, AQR, Marshall Wace, et probablement d’autres qui m’ont échappé.

En cause : une compression des marges en France (repositionnement tarifaire de Casino et Leader Price) et le Brésil qui entre en récession, le tout ponctué par une perte de 81 millions d’euros enregistrée au premier semestre.

 

Rallye, via sa participation majoritaire dans Grupo Pão de Açúcar (GPA), est en effet fortement exposé au Brésil dont l’économie s’essouffle depuis maintenant plus d’un an. Ajouté à une parité monétaire défavorable sur fond d’inflation à nouveau galopante, tout cela n’est pas très réjouissant.

Mais ceci ne m’inquiète pas car le positionnement de Rallye/Casino au Brésil me semble astucieux : une participation majoritaire dans le leader de la distribution d’un pays qui compte plus de 200 millions d’habitants et une classe moyenne vouée à croître.

 

Bien que la chute du cours de plus de 40 % soit impressionnante depuis les plus haut d’avril dernier, la décote actuelle de l’ordre de 40 % sous son actif net au 30/06/2015 frise le ridicule pour une société holding de cette qualité.

Il est vrai que suite à la chute de l’action Casino qui cote maintenant à peine plus de 50 €, l’ANR de Rallye interpolé de manière simpliste serait théoriquement inférieur à 10 €/action (à dette constante depuis juin).

Tout revient à savoir si l’action Casino vaut durablement autour de 50 €. En attendant, la direction prend des décisions financières qui me semblent intelligentes, par exemple la montée de la participation au capital de Casino en profitant du cours massacré.

 

Avec un rendement sur dividendes qui dépasse maintenant largement les 8 %, je persiste et signe sur cette affaire en comptant sur la solidité du dividende scotché à 1,83 €/action depuis plusieurs années. Voyons un peu si je saurai attraper ce couteau qui tombe.

Billets Similaires

2 Responses

  1. Isabelle Hernu

    C’est jeudi noir et donc Thursday et non Tuesday

    • Laurent
      Laurent

      Bonjour,

      Les 3 jours de plongeon à Wall Street qui marquent le début de la grande dépression de 1929 :

      – Black thursday : 24 octobre 1929, premier jour du krach
      – Black monday : le lundi qui suit, 28 octobre 1929
      – Black tuesday : le mardi qui suit, 29 octobre 1929

      En préparant l’article, je n’ai pas trouvé de une « visuelle » du WSJ sur le black monday pour faire le pendant du lundi 24/08/2015. J’ai pris la une « spectaculaire » sur le mardi noir. Sorry about that.

      Si vous avez une source à communiquer, je change la tête de gondole de l’article.

      Laurent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.