Suivi PEA novembre 2015 – savoir prendre une plus-value sur un portefeuille de rendement

Classé dans : PEA | 4

eutelsat communicationsRappelons que l’objectif sur mon PEA rendement est de dégager à terme un revenu annuel brut de prélèvements sociaux de 10 000 € basé sur les dividendes récurrents d’actions à rendement élevé, et non pas sur des plus-value aléatoires.

Cependant, ma stratégie n’est pas totalement passive. Si une plus-value latente exceptionnelle se matérialise, je n’hésite pas à arbitrer les capitaux vers des titres offrant un rendement sur dividendes plus élevé.

C’est exactement ce qui s’est produit ce mois de novembre où j’ai encaissé une plus-value de 4 780 € sur la ligne du réassureur Scor (SCR.PA) qui a été allégée de moitié.

Le produit de l’arbitrage, un peu plus de 12 000 €, a été réinvesti dans 2 nouvelles lignes : le fournisseur européen de télé services par satellite Eutelsat Communications (ETL.PA) et la société pétrolière intégrée anglo-néerlandaise Royal Dutch Shell (RDSB.AS).

Hormis ce mouvement interne, aucun dividende ni apport en liquide ne sont à signaler ce mois-ci. 

Au 30/11/2015 après bourse, la valeur liquidative du PEA est de 114 722,18 €, en progression d’un peu plus de 4 300 € sur un mois.

La valeur de la part est de 164,07 € (100 € à l’origine le 16/11/2001), soit une progression de presque 4 % par rapport à fin octobre. Sur la même période, le CAC 40 GR dividendes bruts réinvestis progresse de 1,3 %. Une fois n’est pas coutume, nous avons fait mieux que l’indice en novembre.

Le rendement pondéré du portefeuille PEA est stable à 5,3 %, ce qui nous assure une rente sur dividendes désormais supérieure à 6 000 € par an.

 

Situation du PEA au 30/11/2015

La situation est arrêtée sur la base des valeurs de clôture de la séance du lundi 30/11/2015 :

portefeuille PEA novembre 2015
Suivi réalisé avec l’application odsPEA

 

et voici le calendrier des dividendes associé :

calendrier des dividendes PEA novembre 2015
Suivi réalisé avec l’application odsPEA

 

Le prévisionnel de dividendes à percevoir annuellement sur le PEA est désormais légèrement supérieur à 6 000 €, soit une rente mensuelle moyenne de 500 €.

Le déséquilibre du mois de mai est toujours présent bien qu’il diminue : plus de 3 200 € de dividendes en mai, soit plus de 6 fois la moyenne mensuelle et plus de la moitié de la rente annuelle totale.

Toujours dans l’esprit rente opérationnelle, je note également qu’il reste 3 mois vierges de dividendes sur le PEA : février, août et novembre.

L’arbitrage du mois va dans le sens d’un rééquilibrage puisque Scor verse son dividende en mai, tandis qu’Eutelsat le verse en décembre et Royal Dutch Shell verse un dividende trimestriel en mars, juin, septembre et décembre.

Par ailleurs, je raisonne plus globalement en terme de rente car le PEA travaille maintenant de concert avec mon Compte titres ordinaire, ce qui contribue à lisser le flux total des dividendes cumulé sur les 2 portefeuilles :

 

celendrier combiné des dividendes PEA et Compte titres ordinaire
Suivi réalisé avec l’application odsPEA

En cumulé sur le PEA et le compte titres, la rente mensuelle s’élève à 646 € (presque 7 800 € sur l’année). La répartition de la rente est toujours déséquilibrée en mai, mais moins, et il n’y a plus de mois de vaches maigres sans dividende.

 

La valeur de la part PEA à 164,07 progresse de 3,96 % en novembre :

 

valeur de la part PEA et du CAC 40 GR novembre 2015 

La part PEA est toujours en retard sur l’indice CAC 40 GR qui fait  +74,7 % du 16/11/2001 au 30/11/2015.

 

En résumé :

Valeur liquidative : 114 722,18  (dont 798,71 de liquidités)

Apports cumulés depuis l’origine : 75 988,26

Performance brute sur flux de capitaux depuis l’origine : +38 733,92 € (soit +50,97 %)

Valeur de la part PEA (100 € à l’origine le 16/11/2001) : 164,07

Cumul des dividendes et avoirs fiscaux perçus depuis l’origine : 25 514,97 €

Rendement brut sur dividendes : 5,3 %

Le ratio de dividendes global est à 0,30, indiquant un portefeuille en plus-value latente à tendance de rendement sur dividendes.

Taux de rentabilité interne (T.R.I.) : +6,21 %

Le T.R.I. dépasse à nouveau l’objectif symbolique de long terme qui est de 6 %.

 

Dividendes et apports en novembre 2015

Aucun dividende ni apport en liquide ce mois-ci. Le cumul d’apport en numéraire depuis le début de l’année reste à 7 950 €.

 

Opérations courantes en novembre 2015

  • 23/11/2015 : vente de 330 actions Scor SE (SCR.PA) au cours unitaire de 36,85 €. Mon PRU sur la ligne vendue est voisin de 24 €. La plus-value réalisée est donc de l’ordre de 50 % en 11 mois, pour un montant brut de 4 780,34 €

    Les fonds libérés ont été réinvestis en 3 ordres dans 2 nouveaux titres :

  • 24/11/2015 : Achat de 140 actions Eutelsat Communications (ETL.PA) au prix unitaire frais inclus de 27,79 €.

  • 26/11/2015 : Achat de 160 actions Royal Dutch Shell-B (RDSB.SA) au prix unitaire frais inclus de 24,20 €.

  • 27/11/2015 : Achat de 160 actions Royal Dutch Shell-B au prix unitaire frais inclus de 24,07 €.

 

A noter que les titres Royal Dutch Shell-B ont été négociés sur Euronext Amsterdam (ISIN GB00B03MM408) et non pas sur Londres, ce qui évite le stamp duty du London Stock Exchange.

Les titres de type B à Amsterdam cotent en euros et versent le dividende en euros. Leur liquidité, bien que moindre que celle des titres de type A, est cependant suffisante pour un ordre de quelques centaines d’unités. Ils sont à privilégier sur un PEA qui ne permet pas de récupérer le crédit d’impôt correspondant à la taxe à la source de 15 % prélevée sur les dividendes par le fisc néerlandais (voir ici pour les détails).

 

Prendre une plus-value tout en rééquilibrant le portefeuille

Dans ma gestion à dominante passive, j’ai une approche plutôt heuristique de la prise de bénéfices sur les plus-values latentes.

Contrairement au trader qui se fixe un cours de sortie et déclenche la vente comme un robot, je surveille les plus-values latentes mais également le rendement sur dividende qui est un paramètre tout aussi important à mes yeux.

Sur l’exemple du mois, le titre Scor a progressé de plus de 50 % en moins d’un an. C’était un signal de vente pour moi, mais uniquement car il est peu probable que le dividende progresse dans la même proportion à court terme.

Le consensus des analystes prédit une progression du dividende de Scor de 0,10 € par titre l’an prochain à 1,50 €, ce qui donne un rendement futur de 4 %. Le rendement avant la rallye de l’action était supérieur à 6 % (c’est aussi le rendement sur PRU des titres restants en portefeuille).

Les 2 titres qui ont remplacé Scor dans le portefeuille ont un rendement sensiblement égal pour Eutelsat (3,9 %), et nettement supérieur pour Royal Dutch Shell (7,4 %). Le dividende d’Eutelsat a un joli historique de croissance. Celui de la pétrolière intégrée est beaucoup moins sûr car sous la pression des cours actuellement bas du baril de Brent. Deux choix très différents donc.

 

Deux autres motivations pour cet arbitrage étaient : (1) la volonté évoquée plus haut de rééquilibrer le calendrier des dividendes, et (2) la volonté de rééquilibrer la répartition sectorielle des dividendes :

 

PEA répartition sectorielle des dividendes ocotbre 2015
Répartition sectorielle des dividendes avant l’allègement de la ligne Scor

pea répartition sectorielle des dividendes novembre 2015
Répartition sectorielle des dividendes après l’allègement de la ligne Scor

Suite à l’allègement de la ligne Scor, la dépendance des dividendes du portefeuille vis-à-vis du secteur financier est descendue de 40 à 31 %.

 

J’essaie de limiter au maximum la rotation du portefeuille et cette prise de bénéfice est en fait historiquement assez rare. Si je retrace les gains sur les titres que j’ai actuellement en portefeuille, j’obtiens ceci :

 

pea gains réalisés novembre 2015
Suivi réalisé avec l’application odsPEA

 

Les dividendes dominent les plus-value réalisées, ce qui se reflète naturellement dans le ratio de dividende du portefeuille qui est à 0,3. Pour mémoire, un ratio de dividendes d’un tiers signifie que les dividendes pèsent 2 fois plus que les plus-values (réalisées et latentes).

 

 

 

Billets Similaires

4 Responses

  1. Alexandre

    Merci pour le suivi de votre PEA.

    Cependant, vous n’avez pas parlé de l’opération Alstom en cours (rachat de 29% des actions à 35 €). Allez vous apporter 1/3 de votre participation ? Prendre vos bénéfices (50% comme Scor) ?

    • Laurent
      Laurent

      Bonjour Alexandre,

      Exact, j’aurais pu évoquer le vilain petit canard d’Alstom dans ce post. Je me suis abstenu car ma décision n’est pas encore prise.

      D’après mes calculs de coin de table (merci de vérifier !?), avec mon PRU de 19,33€ et en me basant sur le cours de clôture de vendredi dernier (27,92€), l’OPRA est neutre pour moi à un cours d’Alstom post-OPRA d’environ 25€. En clair, au-delà de 25€ post-OPRA mon profit est supérieur si je souscris à l’OPRA au lieu de tout solder pré-OPRA à 27,92€. Il est inférieur dans le cas contraire.

      Bien sûr, le cours d’équilibre post-OPRA varie avec le cours actuel d’Alstom. Le cours post-OPRA est la grosse inconnue. Bien malin qui peut prédire sa valeur. Un joli problème multi-paramètres.

      Excellent w.e.
      L.

  2. Girard

    Bonjour, tout d’abord merci de nous informer de votre suivi PEA. Cela se révèle très instructif. J’ai une question : quel logiciel utilisez vous pour votre suivi ?

    • Laurent
      Laurent

      Bonjour,

      J’utilise l’application odsPEA que je développe moi-même. Elle n’est pas encore en état d’être diffusée publiquement pour le moment. J’y travaille.
      Sortie probable d’ici 2 ou 3 mois selon mon emploi du temps. Tous les abonnés au blog auront droit à une version test gratuite en primeur.

      Bien à vous,
      L.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.